Sites
remarquables

Wie die berühmte Vase von Vix hat Châtillon und Umgebung vielen Schatz. Schlösser, Kirchen, Abtei und Antiken Orten: Hören Sie unsere altere Stein.
22
Ergebnisse
from
Église Saint-Vorles

Campée sur un promontoire rocheux au pied duquel jaillit la source de la Douix, c'est une belle et sobre église aux arcatures lombardes construite au début du XIème siècle. La chapelle souterraine est consacrée à Saint-Bernard qui y eut sa vision mystique de la lactation. À noter, le groupe sculpté du Saint Sépulcre, chef-d’œuvre du XVIème siècle et un diptyque du XVIème siècle, seul témoignage de la ville de Châtillon-sur-Seine à la même époque.

Fosse de Coulmier-le-Sec

De tous temps, les hommes ont dû s’organiser face aux sécheresses.
Au 18e siècle, le village de Coulmier-le-Sec, en Côte-d’Or, a fait construire un
bassin monumental et unique en France pour récupérer les eaux de pluie.
Sur le plan de l’architecture, il y a un fort contraste entre la magnificence de
l’ouvrage et sa fonction basique de bassin d’eau dans un village sans eau.
Que représente la Fosse ?
Le paradoxe de la Fosse : comme son nom l’indique, le village de Coulmier-le
-Sec ne dispose d’aucune ressource en eau et pourtant l’eau n’a jamais
manqué dans la Fosse, ce grand puits circulaire. C’est un ouvrage unique.
Ce site était connu et utilisé dès la préhistoire : de nombreux silex taillés y
ont été retrouvés ainsi que des culs de bas-fourneaux datés de l’age de fer et
de l’époque dame de Vix – 500 avant JC ; Ce sont des témoignages d’une vie
active sur ce site.

Jardin de l'abbaye d'Oigny

Les jardins de l'abbaye d'Oigny, créés par les religieux au XVIIIème siècle, sont actuellement en cours de réhabilitation.
Nous proposons aux curieux de pouvoir suivre l'évolution de notre projet en visitant ce site en mutation. Des photographies et des plans seront présentés en cours de visite pour constater l'état initial, le travail déjà effectué et la finalité envisagée.

Entrée gratuite.

Lac de Marcenay

Ce plan d'eau d'une centaine d'hectares est exceptionnel par la richesse de sa faune et de sa flore. Cette réserve naturelle sera appréciée par les touristes amateurs de la nature. A disposition : un observatoire aux oiseaux avec vue sur l'étang et sur une héronnière et une aire de pique-nique et de jeux. Un sentier d'environ 4 km permet de faire le tour du lac.

Le parc du château de Montigny-sur-Aube

Comme toute demeure aristocratique le château de Montigny-sur-Aube s’est doté au XIXe d’un superbe verger-potager de 5244m2 clos de murs – véritable jardin vivrier – où plusieurs centaines de variétés fruitières, en espaliers aux formes diverses ou en contre-espaliers, couvrent de façon savante tous les murs de 3,60m de hauteur et les arceaux en ferronnerie. Au centre d’une croix d’allées se dressent le bassin du jardinier et sa belle fontaine Renaissance et devant le jardin des mellifères un superbe rucher de style XIXe où s’affairent les abeilles pollinisatrices des lieux. Quant aux jardins de légumes vous y découvrirez, en saison, plus d’une centaine de variétés de tomates en tipi au milieu de carrés d’œillets d’inde, dans le jardin des châssis toute une collection de plantes aromatiques qui approvisionnent la cuisine de la ferme-auberge de saveurs incomparables. Quant aux jardins des fruits rouges, au milieu des pruniers quart-de-tige, vous y découvrez muriers, framboisiers bien domptés dans leur casier de ferronnerie. Tout un savoir-faire du XIXe que l’équipe des jardiniers tente de perpétuer avec passion et expertise et qui vous est conté, au fil de votre visite, grâce à l’audioguide. Même une maquette située à l’arrière du rucher vous en expose les principes. A certaines périodes ce lieu unique est aussi celui de la formation de la taille et de la greffe fruitière ou du bouturage destinée au grand public (sur inscription). Un lieu d’exception pour une expérience inoubliable labellisé Vignobles et Découvertes et Bienvenue à la ferme

Notre chef vous proposera son « Coffret Fraîcheur » élaboré à partir de nos récoltes de fruits et légumes, son « dessert du Jour » et ses sorbets, en terrasse ou dans l'orangerie dans le respect des gestes barrières en vigueur. A commander avant votre venue sur www.chateaudemontigny.com « Préparez votre visite ».

Les vergers-potagers du château de Montigny-sur-Aube

Comme toute demeure aristocratique le château de Montigny-sur-Aube s’est doté au XIXe d’un superbe verger-potager, label "Jardin Remarquable" de 5244m2 clos de murs – véritable jardin vivrier – où plusieurs centaines de variétés fruitières, en espaliers aux formes diverses ou en contre-espaliers, couvrent de façon savante tous les murs de 3,60m de hauteur et les arceaux en ferronnerie. Au centre d’une croix d’allées se dressent le bassin du jardinier et sa belle fontaine Renaissance et devant le jardin des mellifères un superbe rucher de style XIXe où s’affairent les abeilles pollinisatrices des lieux. Quant aux jardins de légumes vous y découvrirez, en saison, plus d’une centaine de variétés de tomates en tipi au milieu de carrés d’œillets d’inde, dans le jardin des châssis toute une collection de plantes aromatiques qui approvisionnent la cuisine de la ferme-auberge de saveurs incomparables. Quant aux jardins des fruits rouges, au milieu des pruniers quart-de-tige, vous y découvrez muriers, framboisiers bien domptés dans leur casier de ferronnerie. Tout un savoir-faire du XIXe que l’équipe des jardiniers tente de perpétuer avec passion et expertise et qui vous est conté, au fil de votre visite, grâce à l’audioguide. Même une maquette située à l’arrière du rucher vous en expose les principes.
A certaines périodes ce lieu unique est aussi celui de la formation de la taille et de la greffe fruitière ou du bouturage destinée au grand public (sur inscription www.chateaudemontigny.com "Préparez votre visite").
Un lieu d’exception pour une expérience inoubliable labellisé Vignobles et Découvertes et Bienvenue à la ferme
Notre ferme-auberge « A LA TABLE DES JARDINIERS », réservée à nos visiteurs, est ouverte à partir de 12h, du mercredi au dimanche inclus. Notre chef propose aux visiteurs son "Coffret Fraîcheur" élaboré à partir de nos récoltes de fruits et légumes, son « dessert du Jour » et ses sorbets, en terrasse ou dans l'orangerie dans le respect des gestes barrières en vigueur à commander sur www.chateaudemontigny.com
« Préparez votre visite ».

Parc et jardin du château de Bussy-Rabutin

Le jardin du château est l'héritage de plusieurs siècles de création. Dès 1604, les archives mentionnent l'existence d'un verger, d'un potager et d'un parc. A partir de 1666, son propriétaire le plus célèbre, Roger de Rabutin, embellit les intérieurs et les extérieurs de sa demeure : il trace les allées en trident et les jardins qu'il décrit comme "des carrés de buis en compartiment, avec de part et d'autre, deux exèdres rectangulaires clos de murs et bordés d'un promenoir en terrasse surélevé".
De 1735 à 1758, la nouvelle comtesse de Bussy, Geneviève Alexis de Salins, crée un nouveau potager et un nouveau verger, dessine les allées du parcs et plante les tilleuls, aménage en étoile le bosquet de charmilles, agrandit la terrasse des jardins réguliers avec des parterres fleuris et installe au centre de celui-ci un bassin circulaire doté d'un jet d'eau.
Fortement dégradé pendant la Révolution Française, le domaine est restauré à partir de 1835 par les comtes de Sarcus. Ils repensent le parc par un traitement plus libre de la végétation et y disposent des groupes statuaires.
Propriété de l'Etat depuis 1929, l'ensemble a été restauré entre 1991 et 1993: basé sur le plan XVIIe, il conserve néanmoins certains aménagements du XIXe siècle, soulignant ainsi le contraste entre jardins réguliers sur la terrasse et jardins irréguliers côté parc. L'architecte paysagiste l'a enfin agrémenté d'une petite folie qui ravit petits et grands, un labyrinthe de verdure.
Jardin historique tant que d'agrément, il offre une conclusion bucolique à votre visite. Egalement dissociable de la visite du château, il permet une très belle balade à travers trois siècles d'histoire de l'art des jardins.

Source de la Douix

Résurgence de type vauclusien, la Douix est une des plus belles sources de France. Vénérée dès le 1er âge du Fer, elle est le plus ancien lieu de culte celtique. Les Gallo-Romains y ont déposé des ex-voto en pierre exposés au musée. Aujourd'hui, elle est placée sous la protection de la Vierge Marie.

Vous venez d'ajouter cet élément à votre sélection. Vous pouvez ainsi préparer votre futur séjour dans le Châtillonnais.

Cliquez sur Ma sélection pour retrouver tous les éléments que vous avez sélectionnés.

Sur cette page, vous pourrez exporter votre sélection au format PDF, pour emporter avec vous toutes les informations pratiques sur vos activités et visites.